Wicanna

30 mars 2008

Un nouveau passage

Bonjour à tous pour ceux qui connaissent l'ancien blog voilà, j'ai décidé de le changer, de changer de pensée et de revenir à la base, la raison pour laquelle j'ai crée mon blog : montrer un peu mon parcours spirituel, ce que représente la magie pour moi.

Bon j'imagine c'est pas super passionnant surtout de par le fait que j'ai pas une expérience des plus grande et que je ne suis pas un modèle on va dire de spiritualité :-)

Mais bon à ceux qui seront intérressés, voici le blog ! Les anciens articles pour la plupart ont été mis là !

Posté par Tinuviel à 21:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Le début

Il faut un début à tout n'est-ce pas ? On ne nait pas sorcier on apprend peu à peu.
Exit les flammes des bougies qui font deux mètres de haut lorsqu'on invoque les puissances magiques, exit les boules de feu.
On est pas dans charmed on est pas avec Willow là c'est du réel.

Donc au début c'est sûr j'étais curieuse plus j'apprenais et plus je me disais mince alors c'est tout ?
Exclamation que l'on ne se dit qu'au début avant de se rendre compte réellement de ce que l'on peut faire.

La magie c'est quelque chose qui en nous et qui vit partout même si l'on ne s'en rend pas toujours compte. On peut aider notre entourage avec la magie, on apprend peu à peu la sagesse (plus lentement pour certaines ;) lol) et notre entourage nous voit changer peu à peu. La magie c'est s'aider soi-même : pouvoir avancer lors de moments difficiles grâce à nos propres ressources. Ne négligez surtout pas les sorts de bien-être ils sont parfois les meilleurs.

Débuter...

On commence un jour ou l'autre pour certains c'est plus long moi à tort ou à raison je m'y suis mise très vite.
Ca fait même pas un an à vrai dire.
Mais effectivement un mois après je faisais des rituels de base mais sur moi-même évidemment (NE JAMAIS DEBUTER PAR DES SORTS POUR LES AUTRES)
Par quoi débuter ? Eh bien déjà apprendre apprendre et apprendre il n'y a pas d'autres moyens après pour les rituels des sorts avec la nature ou de bien-être sont les plus simples.

Ensuite les outils magiques ne sont certes pas indispensables mais bon pour débuter tout de même, encens, bougie, calice sont nécessaire tout de même.

Maintenant si vous le voulez bien passons au prochain article ;) il concernera la magie et la société...

Posté par Tinuviel à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La magie et la société

647845531

Vaste sujet n'est-il pas ? ^_^

La magie devient dieu merci de plus en plus populaire avec le temps. Enfin... quand je dis populaire c'est qu'on a passé le stade du bûcher...
Mais bon le fantasy a beau prendre de plus en plus de place dans notre société (je ne dirai jamais assez merci à Rowling pour ça...) il n'en reste pas moins des moqueries ou de la peur de la part d'une majorité de personnes. Alors je vais pousser mon petit coup de gueule habituel de toute sorcière qui se respecte :

Non, nous ne balladons pas le soir en balais !!! (le mien est au garage pour réparation en ce moment au-dessus de 10 mètres d'altitude il fait des drôles de bruit dans le carburant...)
Non, nous n'avons pas de verrue (vive les crèmes hein) et pas de chapeau.
Non, nous ne sommes pas des femmes immorales profitant de chaque sabbat pour prendre le premier homme venu dans les buissons.

Je plaisante mais je suis sincère je suis parfois excédée de la réaction de certains, c'est puéril c'est débile et ça fait mal parfois.

Nous sommes juste en accord avec la nature, vénérons des entités ou des esprits ou tout simplement les arbres.
Nous sommes des personnes à part entière destinées à éternellement se cacher au moins un minimum. Et parfois ça en devient vraiment mais vraiment énervant.
Où est le libre choix ? Où est le respect ? Un chrétien, un musulman ou un juif n'aura jamais honte de te dire moi je crois en dieu. Essayez pour voir : moi je crois en la déesse ou alors je crois en les élémentaux on va voir si il y aura les même réactions...

Non on ensorcelle pas à tour de bras et encore moins pour faire du mal. Sorcière blanche ? Les gens en auraient-ils encore perdu la signification de ces deux mots ???

Voilà je crois avoir fait le tour du problème... ah et un dernier truc : non nous ne sommes pas taré ce n'est pas un truc dans notre tête....... et ce n'est pas non plus un enfantillage désolée ça n'est pas comme l'adolescence, la magie n'est pas un cap difficile à passer comme j'ai déjà pu l'entendre.

Je suis sorcière et je l'assume (enfin... à peu près) en tout cas je l'assume en mon âme et conscience et juste pour dire aux autres : n'ayez crainte c'est pour tout le monde la même chose alors ne vous inquiétez pas.

Mais je voudrais tout de même finir sur une note positive (moi râleuse ? Jamais de la vie...)
Il existe des personnes respectueuses qui comprennent nos choix sans être sorcier non plus et c'est avec des personnes comme ça que je peux encore garder l'espoir : un jour la magie sera davantage ancrée dans les moeurs...

Je remercie d'ailleurs ma lolo, ma gwendo et mon chéri d'amûr ^^ pour leur compréhension et surtout pour approuver mes choix.

Le prochain sujet sera un ti écrit magique...

Posté par Tinuviel à 21:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Sorcellerie

don_t_go

Sorcellerie

Il attend sur le quai de gare au milieu de gens toujours pressés.
Il attend que ce train n'arrive, amenant sa dulcinée, qui revient d'Irlande juste pour lui annoncer une nouvelle.
Au téléphone, sa voix n'avait pas les accents de la joie mais un peu de tristesse.
La curiosité avance à mesure que ce train tarde. Et lorsqu'enfin il arrive, l'homme cherche fébrilement son amoureuse.
Il voit une jolie rousse descendre, ça ne peut qu'être elle. Sa jolie reine aux yeux verts.
Mais il ne peut pas s'y résoudre : le corps qu'il voit a trop changé. Où est la fine silhouette qui la caractérisait ? Où est sa poitrine plate qui souvent, l'amusait.
Il voit une femme mûre descendre lentement aux hanches élargies par un futur accouchement.
Elle arrive, un peu gênée mais toujours souriante, l'embrasse en riant de son air embarrassé. Voici ma nouvelle, dit-elle en prenant sa main pour la poser sur son ventre.
Lui, n'arrive pas à comprendre. Il voudrait être heureux mais elle ne semble pas vraiment l'être. Il la questionne un peu, elle pose ses lèvres sur les siennes pour le faire taire, lui souffle un « pas maintenant » et reprend sa valise en souriant.
Elle est bien trop légère pour le mois que sa femme lui avait promis. Il ne dit rien mais fronce les sourcils.
Quand enfin ils arrivent dans leur appartement, il veut lui parler mais elle le fait taire en souriant. D'un de ces sourires qui ne peut que réveiller sa faim d'elle.
Et c'est entre deux soupirs qu'elle lui annoncera la véritable nouvelle.
Sa belle sorcière part pour toujours. Se vouer à la déesse pour qui elle a tant d'amour.
Il effleure ses cheveux, lui demande pourquoi. Et elle répond simplement : pour ça.
Elle lui dit alors qu'elle ne pouvait avoir d'enfant, qu'elle avait juré à celle qui donnait la vie, qu'elle lui appartiendrait si elle lui donnait un petit.
Elle lui montra son ventre si joliment tendu qu'il voyait faiblement à la lueur des bougies.
Mon désir est exaucé et je vais m'en aller. Dans un coven éloigné pour mieux t'oublier.

Lui ne sait rien dire juste la reprendre dans ses bras, la supplier de ne pas faire ça. Mais sa jolie éphémère tient toujours ses paroles et c'est au plus tôt qu'elle partira, rien à faire.
Il ne peut que haïr ce petit tatouage incrusté sur sa peau où l'on peut voir la déesse sans âge.
Et c'est ainsi qu'ils passèrent leur dernière nuit et épuisé, il s'endormit.
Elle restait dans ses bras, pleurait sans bruit. Elle apprendrait à ne pas faire de serments trop irréfléchis. Oui mais cet enfant, elle le voulait plus que tout au monde. Depuis que la terre était ronde. Elle voulait sa descendance et lorsque le médecin avait fait tomber sa sentence, elle n'avait pu que se tourner vers celle qu'elle aimait tant.
La douce sorcière partit au petit matin, et son mari n'en sut rien.

Une jeune femme attendait dans la gare, jetait à tous ces gens un ultime regard.

Elle ne le voit pas arriver en courant.

Mais trop tard, bien trop tard pour son pauvre soupirant. Car le train est partit et elle ne le voit pas…

Le dernier train de la vie et lui, lui il restera…

Posté par Tinuviel à 21:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]



Fin »